La Caspienne
La Caspienne
Rizières à Lahijan
Sur la route de Masuleh
Masuleh
Masuleh
Masuleh
Masuleh
Masuleh
Fête forraine à Rasht
Fête forraine à Rasht
Vendredi - 15ème jour - Lahijan -> Rasht

8h00 du matin. Je me reveille l'esprit encore marqué par la journée de la veille, puis prépare mes affaires pour quitter l'hôtel. Beaucoup de choses au programme de la journée : Voir la merc caspienne, le fameux village de Masuleh, faire un tour à Rasht, reserver un billet de bus pour le soir même direction Teheran.

Je parcours Lahijan pour prendre quelques dernièrs clichés avant de quitter definitivement la ville. Près d'une colline sur laquelle coule un ruisseau, un groupe d'une dizaine de jeunes iraniennes danse dans la rue. Assez impensable en Iran, où les ondulations corporelles ne sont que tolerées en privé et interdites en public, visiblement pas pour elles !

La mer caspienne est distante d'une vingtaine de kilomètres, n'ayant que peu de temps, j'attrape un taxi a qui je propose 20 euros pour me conduire à la Caspienne puis à Masuleh, il accepte.

Nous arrivons à la mer caspienne, qui est en fait le lac le plus grand du monde. Le temps est moche, la plage n'est guère plus jolie mais je réalise mon premier objectif de la journée avec une grand satisfaction.

Nous repartons vers Masuleh. La route est longue et je sens l'exaspération du chauffeur ( Désolé mec je ne savais pas que c'était si loin ! ). Arrivé sur place, il me demande de faire un effort et lui donner 10 euros de plus, mais les habitants de Masuleh arriveront à le convaincre d'y renoncer. Le taxi repart en me laissant sur place. J'ignore encore comment je retournerai sur Rasht.

Grâce à ce petit incident, et probablement pour que je garde un bon souvenir de son village, un des habitants m'accompagne tout au long de la visite. La particularité du village de Masuleh, c'est la structure de ses habitations. Chaque toit d'une maison constitue le trottoir de la maison d'au dessus. Pour cette raison, c'est un endroit très prisé des touristes iraniens et étrangers qui y affluent. A tout bien y réfléchir, c'est même trop touristique. Il ya sans aucun doute plus de boutique pour touriste dans ce miniscule village que dans toute la ville de Rasht.

L'homme qui m'accompagne a 47 ans et est père de 4 enfants. Il m'aide a prendre un taxi pour retourner sur Rasht. Arrivé à Rasht, je me rend au terminal autobus pour acheter un ticket direction Teheran. Le bus ne part quà minuit, il est environ 16h, j'ai beaucoup de temps à tuer, suffisamment pour visiter Rasht, au moins en partie. Le problème c'est qu je n'ai pas de plan et qu'en plus je trimbale mon sac avec moi puisque j'ai quitté l'Hotel tôt ce matin. En marchant dans la rue, un iranien me pose une question en farsi. L'homme d'une quarantaine d'année croit visiblement que je suis du pays, mais je m'empresse de lui faire comprendre que je ne parle pas sa langue. Je poursuis ma marche, l'homme revient à la charge et me propose de porter mon sac. Ce monsieur n'a pas l'air très net, on le lit dans ses yeux. Je lui fait comprendre que je saurai me débrouiller sans son aide, et pourtant il continue à me suivre. Il ne me reste désormais que 2 solutions : soit je lui hurle dessus, soit je le laisse me suivre jusqu'à trouver un iranien qui pourra lui traduire mon souhait qu'il cesse de me suivre. Bonne idée ! Je choppe un groupe d'étudiants iraniens qui passent par là et dont l'un parle un très bon anglais ( quelle chance ! ). Le jeune homme essaye de faire comprendre à l'autre qu'il doit arreter de me suivre, puis revient vers moi en me disant : "Désolé, je ne peux rien pour vous, cet homme est fou !" ... Super !!! Le problème c'est que maintenant, devant l'attroupement provoqué par moi-même, le fou et les étudiants, la police iranienne se pointe ! Au moins 25 personnes autour de moi, sans compter les policiers, qui, ravis d'avoir un étranger dans leur ville essayent de m'aider mais impossible de communiquer, ils ne parlent pas un mot d'anglais. Ils m'emmènent au poste de police pour faire une déposition. J'essaie de leur faire comprendre avec mes maigres connaissances en farsi que j'ai un autobus à 00h00. Ils me proposent de m'emmener au terminal à moto !! Je refuse, de toutes manières il est trop tôt ( 18h00 ), alors les policiers me font sortir de leur bureau et arrêtent la circulation quelques instants le temps de trouver une personne qui parle anglais et pourra faire office de traducteur ( les étudiants étant partis ). Notre nouveau traducteur me fait comprendre que les policiers me proposent de me trouver un taxi qui me fera faire le tour de la ville pour quelques euros. J'accepte, ma seule envie c'est de retrouver mon anonymat, et donc me retrouver loin de ce carrefour où j'ai fichu la pagaille. Je n'en veux pas aux policiers qui ont surtout chercher à m'aider.

Le chauffeur de taxi m'emmène faire un tour de la ville, mais nous n'arretons pas de tourner en rond. Alors je lui demande de m'arreter près d'une fête forraine où les familles de Rasht affluent en ce vendredi ( équivalent du dimanche en France ). Quelques animations folkloriques ont également lieu. Le chauffeur m'y accompagne. Après avoir fait un tour de manège, nous assistons à une representation folklorique. Je ne comprends rien à ce qui se dit dans le micro mais ça semble interésser le chauffeur. Dans la foule, deux militaires iraniens m'abordent. Intrigués par ma tronche. Ils ne savent pas si je suis iranien ou pas, alors l'un deux me demande comment ca va ( "Khubi ?" en farsi ). Et là forcément je suis démasqué ! Et comme il ya la foule autour de moi, je deviens l'attraction principale de la fête forraine le temps de quelques secondes. Je préfère écourter la discussion et mon chauffeur et moi-même quittons la fête forraine.

Pour être tranquille jusqu'à la fin de la soirée, je demande au chauffeur de me conduire au terminal autobus vers 21h00. 3h à attendre avant la départ. J'en profite pour discuter avec quelques employés des sociétés de bus. L'un d'entre eux, H, deteste les mollahs au point qu'il voudrait bien que les americains les bombardent. Un autre de ses amis part en voiture et revient quelques instants plus tard avec ses enfants et sa femme pour me présenter ! C'est dingue !

Il est minuit quand le bus arrive, Je vais pouvoir récupérer de cette journée mouvementée pendant les 5h de trajet ... Mon passage au nord de l'Iran ( province de Gilan ) et les péripéties qui l'ont accompagné reste un excellent souvenir.

precédent1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 suivant


Commentaires:
commentaire de RebeuStyle le 01 Novembre 2005 à 02h11
franchement les images que tu as mise guera,sont superbes!! les parcs en particulier sont magnifiques! en te lisant on n'a vraiment l'impression d'etre en IRAN,qui au passage m'apparait maintenant aprés t'avoir lu,comme un pays ouvert loin de l'image donnée par les medias occidentaux !

commentaire de guera le 01 Novembre 2005 à 12h00
Merci Rebeu ;)

commentaire de jojo le 02 Novembre 2005 à 23h45
hey waaaaaa ls images parfait magnifik sa fé zizir ...

commentaire de rachou le 04 Novembre 2005 à 13h37
bien les images très belles, mais le nom de ton blog fait flipper!!! bonne continuation!!

commentaire de RebeuStyle le 07 Novembre 2005 à 01h21
guera ta gardé contact avec......Azita? et l'homo ta fait passer son adresse sur les forum européens?mdrrrr ta super bien decris ton sejour la bas,les gens ont l'air super sympa donc respect l'iran !

commentaire de guera le 07 Novembre 2005 à 10h06
Salut Rebeu, Visiblement tu as lu tout mon récit t'as du courage :)). En tout cas merci pour les compliments ça fait zirplé Rebeu, j'ai l'adresse mail d'Azita mais elle est pas très locace, elle a du mal en anglais donc voilà, je vais lui envoyer l'adresse de mon site elle pourra voir les photos. Pour l'homo ouais j'ai posté son mail sur les forums européens ;). J'ai pas fait mon sauvage :)

commentaire de Neri le 01 Août 2006 à 14h11
Merci pour ce super carnet ! Tu m'as hoté un bon gros tas de préjugés... Ca me donne envie de d écouvrir l'Iran De mon coté j'ai fait un peu moins exotique: la Slovénie, ça dépayse moins mais les gens sont sympas aussi :D

commentaire de Hassan le 25 Août 2006 à 09h47
Hi Gary. Long age and not even an Email from You. I am trying to learn French

L'ajout de commentaire est désactivé