Avicennes c'est lui
Mausaolée d'Avicenne ( Bu-Ali Sina )
Bu-Ali Sina
Chutes d'eau
Chute d'eau
En famille
Chute
Chute
Ahmed et moi.
Montagnes enneigées qui surplombent Hamedan
Baba Taher - désolé pour le contre jour.
Joueurs de flutte a l'interieur du mausolée.
C'est beau !
Mercredi 13ème jour - Hamédan

Le petit-déjeuner dans une fammille iranienne : galette de pain, confiture, lait pour accompagner ( en fait c'est pas vraiment du lait, c'est de l'eau mélangée avec du lait, ça a un gout assez particulier ... ).

A Hamédan, ma première mission est d'appeler le bureau d'Emirates ( ma compagnie aérienne ) à Téhéran. Je dois en effet confirmer mon vol retour 72h avant le départ. Sauf que je n'ai pas leur numéro. Grace à Ahmed, nous l'obtenons mais personne ne répond. Ma seule solution est de trouver un cyber-café pour y trouver les coordonées d'Emirates en France et appeler à l'international. On passe la matinée à chercher un centre d'appel, que nous finissons par trouver et depuis lequel je peux enfin confirmer mon départ auprès de l'opérateur téléphonique. Voilà une bonne chose de faite.

Autre chose à faire, trouver un bus pour me rendre à Rasht dans la soirée. Malheureusement, le seul bus a déstination de Rasht n'est prévu que le lendemain jeudi au matin. Ceci contrarie quelque peu mes plans, car je n'aurai qu'une journée et demi ( jeudi après midi et vendredi, le samedi étant reservé pour Téhéran ) pour visiter le nord de l'Iran. Et j'ai tant de choses à voir : Rasht, Masouleh, Rumsar, la Caspienne ... Toutefos, Ahmed apprend qu'un bus à destination de Rasht doit faire escale à Hamedan dans la soirée, vers 22h. Avec un peu de chance, je pourrai y monter. Mais pour l'heure, j'ai a coeur de profiter de mes dernières heures à Hamedan.

Ahmed m'emmène voir la tombe de Bu-Ali Sina ( Avicennes, celèbre ecrivain et medecin ) et le mausolée de Baba-Taher, un poète iranien. Là aussi, comme à Shiraz, les iraniens accordent une place particulière à leur poêtes. A l'intérieur du mausaolée, quelques vieux iraniens réunis en cercle jouent de la flutte en recitent les poêmes à haute voix. Ahmed lui même note sur son carnet les écrits visibles sur les murs du mausolée.

Hamédan est également connue pour ses chutes d'eau, auxquelles nous nous rendons en taxi. Grâce à mon compagnon d'excursion, les trajets dans ce mode de transport deviennent tout de suite beaucoup moins cher ! Il est vrai cependant qu'on ne prend pas un taxi en Iran comme on le prend à Paris. Il faut souvant en prendre plusieurs d'affilés en reliant des points clés, sans quoi le tarif sera plus cher. Mais ça, seuls les iraniens peuvent le savoir. Nous arrivons sans encombre près des chutes d'eau.

Là aussi, nombreuses sont les familles iraniennes qui s'y réunissent. Quelques iréductibles tentent même l'ascension des rochers. Ayant encore quelque décennies à vivre, je préfère pour ma part ne pas les hypothèquer !

Nous retournons en ville. Ahmed téléphone à son petit frère pour qu'il se joigne à nous pour cette balade en ville. Nous l'attendons sur les bancs d'un parc proche de l'université Bu-Ali Sina d'Hamedan ( petite remarque personnelle : les étudiantes sont loin d'être vilaines :) ). Nous parcourons les artères principales de la ville, là où le tout Hamédan se réunit le soir pour se promener, faire les magasins, jouer du biceps pour les garçons ou du regard pour les filles ( note personnelle : la mode vestimentaire m'apparait moins stricte à Hamédan qu'ailleurs ... mais je crois qu'en réalité c'est mon oeil qui s'adapte).

Nous finissons par rentrer chez Ahmed sur les coups de 20h. La mère de Ahmed a préparé le repas, pour nous tous. Cette femme adorable saura me convaincre de ne pas prendre le bus de 22h pour me rendre à Rasht. En effet, un orage vient d'éclater et le tonerre gronde fort. Elle a peur pour ma sécurité et surtout celle de son fils. Je sais qu'elle a raison et compte tenu de ce que elle et son fils ont fait pour moi, ils est hors de question d'insister. Je prendrai le bus le lendemain, quand le temps se sera calmé. Ce sera un mal pour un bien ...

precédent1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 suivant


Commentaires:
commentaire de RebeuStyle le 01 Novembre 2005 à 02h11
franchement les images que tu as mise guera,sont superbes!! les parcs en particulier sont magnifiques! en te lisant on n'a vraiment l'impression d'etre en IRAN,qui au passage m'apparait maintenant aprés t'avoir lu,comme un pays ouvert loin de l'image donnée par les medias occidentaux !

commentaire de guera le 01 Novembre 2005 à 12h00
Merci Rebeu ;)

commentaire de jojo le 02 Novembre 2005 à 23h45
hey waaaaaa ls images parfait magnifik sa fé zizir ...

commentaire de rachou le 04 Novembre 2005 à 13h37
bien les images très belles, mais le nom de ton blog fait flipper!!! bonne continuation!!

commentaire de RebeuStyle le 07 Novembre 2005 à 01h21
guera ta gardé contact avec......Azita? et l'homo ta fait passer son adresse sur les forum européens?mdrrrr ta super bien decris ton sejour la bas,les gens ont l'air super sympa donc respect l'iran !

commentaire de guera le 07 Novembre 2005 à 10h06
Salut Rebeu, Visiblement tu as lu tout mon récit t'as du courage :)). En tout cas merci pour les compliments ça fait zirplé Rebeu, j'ai l'adresse mail d'Azita mais elle est pas très locace, elle a du mal en anglais donc voilà, je vais lui envoyer l'adresse de mon site elle pourra voir les photos. Pour l'homo ouais j'ai posté son mail sur les forums européens ;). J'ai pas fait mon sauvage :)

commentaire de Neri le 01 Août 2006 à 14h11
Merci pour ce super carnet ! Tu m'as hoté un bon gros tas de préjugés... Ca me donne envie de d écouvrir l'Iran De mon coté j'ai fait un peu moins exotique: la Slovénie, ça dépayse moins mais les gens sont sympas aussi :D

commentaire de Hassan le 25 Août 2006 à 09h47
Hi Gary. Long age and not even an Email from You. I am trying to learn French

L'ajout de commentaire est désactivé