Temple Mitra
Oasis au milieu du désert
Le palais
Superbe
Superbe
Distilleuses
Mardi - 12ème jour - Kashan -> Qom -> Hamédan

H, A, l'un de leurs amis et moi-même avons rendez-vous à 9h devant l'hotel golesthan. Destination Niyasar. C'est leur ami qui nous conduit sur le trajet d'une trentaine de kilomètres. Leur ami occupe d'ailleurs un poste a responsabilité dans un batiment publique proche du village de Niyasar, où on m'offre le thé ( j'ai bu un nombre incroyable de tasses de thé en Iran ). Le cadre alentour est assez à l'image de l'Iran. Un désert aride, et au milieu, cette zone fleurie où coule l'eau pure d'une fontaine naturelle.

Tout proche de là, un temple Mitra nommé le Temple du feu. Un édifice millénaire que me décrit A. Le temple a malheureusement été victime de vandalisme et les tags qui ornent ses murs sont nombreux. Nous ne sommes pas seul à visiter l'endroit. Une équipe de télévision iranienne y filme une émission. Le caméraman filme A en train de m'expliquer l'origine du temple Mitra. Ce qui nous met un peu mal à l'aise, encore plus quand le caméraman s'attarde sur moi et me demande de dire quelques mots à la caméra ( "Bonjour L'Iran" en farsi et en français ). On m'annonce que l'emission passera le lendemain matin sur une chaine populaire .. Ca y est je suis une star !

Nous nous dirigeons vers les hauteurs de Niyasar, et d'où la vue sur le désert est tout simplement indescriptible ... Le village est en effet partiellement construit sur les flancs d'une falaise. D'ailleurs deux gigantesques rochers qu'on peut voir en contrebas sont là pour en témoigner. Ils sont tombés il ya de cela plusieurs années sur des habitations.

La partie haute de Niyasar est en faite constituée d'un ancien palais et reçoit les visites régulières des touristes iraniens, surtout en cette époque de festivals. On m'y offre encore le thé et plusieurs galette de pain. Je suis bien entendu incapable de refuser l'hospitalité des habitants du village, dont ils feront preuve tout du long.

L'intéret du site de Niyasar réside également dans ses galeries souterraines. De part le fait que l'ami d'H et A est directeur de l'école, on nous laisse pénétrer dans ces galeries. Ces dernières sont tellement etroites qu'on n'y tient qu'accroupi, et je m'y rippe plusieurs fois le crâne et le dos, sans aucun regret car c'est un privilège. Pendant ce temps, H est resté dans la voiture. Le whisky de la veille semble avoir eu un effet devastateur sur lui.

Nous quittons les galeries, reprenons la route sur quelques dizaines de mètres. L'ami de H et A nous emmène dans une maison dont les occupants distillent de l'eau de rose de manière artisanale. Ils nous offrent de la soupe traditionnelle ( qu'ils appellent "Osh", en tout cas phonétiquement ça ressemble à "Osh" ) et nous font gouter l'eau de rose issue de leur travail.

Nous quittons nos hôtes ephémères et reprenons la route vers Kashan. Nous devons y être pour 13h, c'est l'heure à laquelle le bus direction Qom fait escale à Kashan. H et A me donnent leur coordonnées téléphoniques ainsi qu'une carte de téléphone. H retoune sur Téhéran, et nous nous mettons d'accord pour nous y retrouver lors du dernier jour de mon séjour ( Samedi ).

Le bus reprend son trajet vers Qom. Kashan me laisse un excellent souvenir. Une ville à l'échelle humaine et qui augure la suite de cette deuxième semaine en Iran. La première semaine était celle des monuments, la deuxième sera celle des gens.

Le bus arrive à Qom après 1h et demi de route. Qom n'est qu'une ville-étape dans mon itinéraire. J'ai en effet un timing assez serré, et je ne verrais cette ville qu'au travers de la fenêtre de l'autobus. Qom, c'est l'un des lieux saints du chiisme. Ici la morale islamique est reputée plus stricte que dans le reste du pays. Je ne saurai jamais si cette rumeur est vraie.

Au terminal autobus de Qom, j'acquiert immédiatement un billet pour Hamédan. Mon voisin d'autobus est un jeune homme d'une vingtaine d'années nommé Ahmed qui travaille sur l'ile de Kish, au sud de l'Iran. Le sud de l'Iran ... j'aurai aimé y voyager, mais la courte durée de mon séjour m'aura permis de beaucoup me déplacer mais pas assez pour faire le tour complet du pays. Une prochaine fois peut-être...

Lorsque nous arrivons à Hamédan, il est déjà 20h. Je dois trouver un hôtel. Ahmed me propose de dormir chez lui, dans sa famille. J'accepte sa proposition sans hésiter, j'ai appris à vite faire confiance dans ce pays ! Et pus dormir chez l'habitant ça reste une véritable expérience de globe-trotter.

Ahmed me présente son petit frère, Amir, sa soeur, sa mère et sa grand-mère. Ils vivent tous dans la même maison. L'anglais d'Ahmed est approximatif mais je crois comprendre que le père d'Ahmed est mort accidentellement. La famille d'Ahmed m'offre l'hospitalité : repas chaud, matelas, couverture. La soirée se termine par des parties de foot sur la playstation d'Amir et quelques parties de belotte. Ahmed m'accompagnera le lendemain pour me faire visiter sa ville.

precédent1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 suivant


Commentaires:
commentaire de RebeuStyle le 01 Novembre 2005 à 02h11
franchement les images que tu as mise guera,sont superbes!! les parcs en particulier sont magnifiques! en te lisant on n'a vraiment l'impression d'etre en IRAN,qui au passage m'apparait maintenant aprés t'avoir lu,comme un pays ouvert loin de l'image donnée par les medias occidentaux !

commentaire de guera le 01 Novembre 2005 à 12h00
Merci Rebeu ;)

commentaire de jojo le 02 Novembre 2005 à 23h45
hey waaaaaa ls images parfait magnifik sa fé zizir ...

commentaire de rachou le 04 Novembre 2005 à 13h37
bien les images très belles, mais le nom de ton blog fait flipper!!! bonne continuation!!

commentaire de RebeuStyle le 07 Novembre 2005 à 01h21
guera ta gardé contact avec......Azita? et l'homo ta fait passer son adresse sur les forum européens?mdrrrr ta super bien decris ton sejour la bas,les gens ont l'air super sympa donc respect l'iran !

commentaire de guera le 07 Novembre 2005 à 10h06
Salut Rebeu, Visiblement tu as lu tout mon récit t'as du courage :)). En tout cas merci pour les compliments ça fait zirplé Rebeu, j'ai l'adresse mail d'Azita mais elle est pas très locace, elle a du mal en anglais donc voilà, je vais lui envoyer l'adresse de mon site elle pourra voir les photos. Pour l'homo ouais j'ai posté son mail sur les forums européens ;). J'ai pas fait mon sauvage :)

commentaire de Neri le 01 Août 2006 à 14h11
Merci pour ce super carnet ! Tu m'as hoté un bon gros tas de préjugés... Ca me donne envie de d écouvrir l'Iran De mon coté j'ai fait un peu moins exotique: la Slovénie, ça dépayse moins mais les gens sont sympas aussi :D

commentaire de Hassan le 25 Août 2006 à 09h47
Hi Gary. Long age and not even an Email from You. I am trying to learn French

L'ajout de commentaire est désactivé